Au Royaume-Uni, une campagne nationale pour la prévention des overdoses et l’usage du naloxone

Affiches « Carry Naloxone », Manchester, Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, une campagne de sensibilisation à la prévention des overdoses et à l’usage de la naloxone – une première du genre – a commencé, visant à mettre en avant l’importance d’avoir à disposition les médicaments essentiels à la prévention des overdoses mortelles consécutives à la consommation d’opiacés, ce type d’accidents représentant la moitié des morts liées aux drogues en Angleterre et au Pays de Galles. 

Une campagne nationale de sensibilisation à la prévention des overdoses et à l’usage de la naloxone a démarré au début du mois d’avril dans plusieurs villes du Royaume-Uni, avec pour objectif de mettre en lumière l’importance des risques encourus lors d’une overdose, et le caractère décisif de la naloxone en tant que médication susceptible de sauver des vies, que l’on soit victime ou témoin d’une overdose due aux opiacés.

Cette campagne unique en son genre affiche les portraits de personnes affectées personellement par des overdoses, entre-temps formées à la prévention et disposant désormais de naloxone en permanence. Première campagne du genre en Grande-Bretagne, cette initiative va à l’encontre des stigmates associés par de nombreuses personnes aux usagers des opiaciés, stigmates conduisant souvent à des discriminations. 

Carry Naloxone poster, Brixton Academy, London

 

Éduquer le grand public quant aux signes annonciateurs d’une overdose et sur l’utilisation efficace de la naloxone (en l’encourageant notamment à en avoir sur-soi) est aujourd’hui vital, dans un contexte où les morts liées aux drogues se multiplient au Royaume-Uni, le pays enregistrant pour la huitième année consécutive une hausse des décés par overdose. Beaucoup d’entre eux sont liés à la consommation d’opiacés, soit des morts que la naloxone permettrait d’éviter. Les derniers chiffres pour l’Angleterre et le Pays de Galles nous montrent que les opiacés comme l’héroïne ou la morphine interviennent dans la moitié (49%) des empoisonnements consécutifs à la prise de drogues et recensés en 2019. Ce chiffre atteint 62 % si l’on exclut les morts par overdose non liées à la consommation d’une drogue définie officiellement. Alors même que les morts liées aux stupéfiants augmentent chaque année depuis 2013 et que la pureté/l’intensité des opiacés (donc de l’héroïne) est au plus haut sur les dix dernières années, les chiffres fournis par le gouvernement montrent une réduction de 27 % du budget alloué depuis 2015/2016 aux services dédiés aux traitements de la toxicomanie des adultes. 

 

 

Carry Naloxone poster, Lewisham High Street, London

 

Release, le centre national sur les produits stupéfiants et la législation associée, a mené des recherches mettant en lumière la disponibilité limitée de la naloxone au Royaume-Uni, et ont de ce fait plaidé pour un approvisionnement étendu. Release se félicite de cette campagne, son directeur Niamh Eastwood déclarant : « cette campagne met les usagers des drogues au centre de son propos. Sa force vient du fait qu’elle s’appuie sur leurs expériences, celles d’avoir vu leurs amis et leurs proches mourir des suites d’une overdose d’opiacés, autant de morts qui auraient pu être évitées. Le Royaume-Uni a un bilan désastreux quant à la protection des usagers des drogues, un tiers des décés liés aux stupéfiants à déplorer en Europe ont lieu ici-même, dans ce pays. La disponibilité générale de la naloxone et l’éducation du grand public quant à son usage devraient être à la base de n’importe quelle réponse de santé publique.»

La campagne a démarré avec des panneaux d’affichage présentant des personnes ayant fait le choix de partager leurs expériences quant aux overdoses et à l’utilisation du naloxone. Les affiches reprennent des citations directes des personnes, avec l’idée d’encourager le plus grand nombre à s’emparer de ces sujets primordiaux. Elles sont visibles dans Londres et Manchester, et bientôt dans d’autres villes. 

 

Carry Naloxone poster, Three Colts Lane, London

 

 

La production de la campagne en collaboration avec les usagers actuels et passés, lesquels ont tous été exposés personnellement au risque d’overdose, est un aspect unique et déterminant de l’initiative.  Lee Collingham, qui fait partie des personnes présentes sur les affiches, décrit ainsi les raisons de son engagement : « ce n’est pas seulement mon travail de prévention ces dix dernières années quant à l’importance de la naloxone qui m’a poussé à m’investir dans cette campagne, c’est également son caractère éducatif à la fois à destination du grand public, des usagers des drogues et des professionnels, par la transmission d’un message simple, celui qu’un coup de téléphone ou un massage cardiaque peut faire la différence. »

Lee Collingham développe : « mon souhait n’est pas seulement que les personnes aient le réflexe d’aller chercher de la naloxone par eux-même, mais que tout le monde apprenne comment sauver une vie. Les gens devraient appeler immédiatement une ambulance plutôt que la police si ils pensent être témoins d’une overdose, et participer aux formations gratuites – d’a peine 20 minutes- pour apprendre à eux-mêmes sauver des vies. 

Niamh Eastwood ajoute : « Ce que cette campagne présente élégamment grâce à cette approche non-stigmatisante, c’est les visages et les expériences des personnes les plus concernées. On peut y voir toute l’humanité le plus souvent ignorée par les politiques, les médias et les organisations, qui particpent à déshumaniser et à marginaliser ces populations vulnérables, dont les vies finissent par être vues comme sacrificiables. Cela doit cesser – nous devons reconnaître que la stigmatisation tue. »

 

Carry Naloxone poster, Wick Lane, London

 

La campagne est financée par Ethypharm et produite par l’agence Havas Lynx en collaboration directe avec les personnes participant à la campagne, Release assurant la communication.

TalkingDrugs vous encourage à partager vos photos des affiches, en mentionnant @TalkingDrugs and @Release_drugs. Nous partagerons vos photos sur nos réseaux sociaux.

Liste des emplacements des affiches :

Quartier

Nom du site

Brent

Kensal Rise Station

Brent

Queens Park Tube

Camden

Swiss Cottage

Hackney

46 Stoke Newington Church Street

Hackney

Kingsland Bridge/Drysdale Road Right

Hackney

Lower Clapton Road / Downs Road

Hackney

Morning Lane

Hackney

Three Colts Lane

Hackney

Wick Lane

Hammersmith & Fulham

204 Hammersmith Road

Hammersmith & Fulham

611 Fulham Broadway

Hammersmith & Fulham

Goldhawk Road Station

Islington

219 Seven Sisters Road

Islington

Holloway Road Tube Station

Lambeth

Brixton Academy

Lewisham

317 Lewisham High Street

Manchester

1095 Rochdale Road Left

Manchester

118-122 Princess Street

Manchester

126 Oldham Road

Manchester

21 Chapel Street

Manchester

21 Chapel Street

Manchester

21 Chapel Street

Manchester

260 Wilmslow Road/Fallowfield

Manchester

67 High Street

Manchester

9-11 Paton Street

Manchester

Burton Road

Manchester

Carpenters Lane Top

Manchester

Carpenters Lane/Tib Street

Manchester

Chancellor Lane / Devonshire Street

Manchester

Deansgate Locks-Whitworth Street

Manchester

Princess Street

Manchester

Red Lion Street / Church Street

Manchester

Shudehill Metro (Arndale Centre)

Manchester

Shudehill Metro (Arndale Centre)

Manchester

Shudehill Metro (Arndale Centre)

Manchester

Shudehill Metro (Arndale Centre)

Southwark

38 Peckham High Street

Southwark

Old Kent Road/Ruby Street

Southwark

Peckham Levels

Tower Hamlets

99 Whitechapel High Street

Wandsworth

48 Battersea Park Road

Westminster

59-61 Abbey Road