Aux Philippines, la Chambre des représentants approuve l'usage et la production du cannabis thérapeutique

Source: Pixabay

La Chambre basse du Parlement philippin a approuvé un texte de loi visant à légaliser la consommation et la production du cannabis thérapeutique, avec le soutien du président Rodrigo Duterte, partisan d'une ligne dure en matière de drogues.

Le 29 janvier, la Chambre des représentants a approuvé massivement le projet de loi 6517 (« Loi sur le cannabis thérapeutique ») en dernière lecture, laquelle permettrait à certains patients diagnostiqués en situation invalidante de se voir prescrire la substance par des médecins agréés.

Selon les médias officiels, les seuls médecins en capacité de prescrire du cannabis à usage médical seront ceux ayant reçu au préalable l'autorisation de l'organisation de lutte contre la drogue des Philippines (Philippine Drug Enforcement Agency  (PDEA). La loi prévoit également l'ouverture de services spécialisés dans l'acquisition et la dispense de cannabis à usage médical.

La loi autoriserait également la culture du cannabis sur le territoire. Elle mentionne que le Bureau des substances dangereuses (Dangerous Drugs Board) devra « déterminer des zones spécifiques consacrées à la culture du cannabis [...laquelle] devra seulement être autorisée dans des espaces fermés et verrouillés ».

La loi devrait instaurer un comité consultatif pour définir et implémenter les régulations nécessaires, et accorder des autorisations à plusieurs institutions consacrées à la recherche - parmi elles, l'Institut national de la Santé de l'Université des Philippines-, afin de déterminer les différents usages possibles du cannabis thérapeutique.

Comme le rapporte ABS-CBN, avant d'être adoptée définitivement, la loi doit être approuvée par le Sénat, puis ratifiée par une commission bicamérale.

Rodrigo Duterte, président des Philippines, a apporté son soutien à la légalisation du cannabis à usage médical (Source: Wikimedia)

Rodrigo Duterte, instigateur du massacre d'Etat de milliers de personnes pour leur implication présumée dans des histoires de drogues, a annoncé qu'il signerait n'importe quelle loi légalisant l'usage du cannabis thérapeutique aux Philippines. Il a lui même avoué consommer du cannabis pour se « maintenir éveillé », avant de revenir plus tard sur cette déclaration, la qualifiant de plaisanterie. Il a également déclaré « abuser » du fentanyl, un puissant opioïde, avant de se rétracter là aussi.

La guerre antidrogue de Duterte s'est concentrée ostensiblement contre les personnes consommant ou vendant des méthamphétamines, bien que certaines de ces victimes aient été visées pour leurs liens avec le cannabis. A cela s'ajoute le fait que de nombreuses personnes aient été tuées dans le cadre de la guerre antidrogue menée par l’État, sans qu'aucun lien avec le trafic ou même la consommation de stupéfiants ait pu être démontré.

Lire le texte de loi complet (en anglais) : Une loi ouvrant la possibilité et le droit à l'accès au cannabis médical, et élargissant les recherches quand à ces propriétés thérapeutiques