Chypre déterminée à fournir de l'huile de cannabis aux patients atteints d'un cancer

Les personnes souffrant d'un cancer à un stade avancé auront accès à de l'huile de cannabis

Les personnes souffrant d'un cancer à un stade avancé auront accès à de l'huile de cannabis. (Source : Pixabay)

Le ministre de la Santé de Chypre a annoncé que les personnes souffrant d'un cancer à un stade avancé bénéficieront de l'huile de cannabis.

Pour bénéficier de ce programme, le premier du genre sur l'île, et disposer d'huile de cannabis, les patients atteints d'un cancer devront faire une demande directement auprès du Ministère chypriote de la Santé. Si la demande d'un patient est acceptée, le Ministère lui procurera de l'huile de cannabis gratuitement.

D'après l'hebdomadaire Cyprus Weekly, l'approbation ne sera donnée que selon des critères stricts. Lors de son annonce fin janvier, le ministre de la Santé George Pamboridis a déclaré que les personnes pouvant prétendre au programme seront des patients atteints d'un cancer à un stade avancé, et pour qui les autres méthodes thérapeutiques essayées jusqu'alors se sont révélées inefficaces.

Tout en annonçant la mise à disposition de l'huile de cannabis, Pamboridis a révélé l'ébauche d'une loi visant à légaliser le cannabis médical de façon plus générale. D'après le journal grec Politis, le projet de loi sera accessible au public avant d'être envoyé au parlement pour y être débattu et approuvé.

Ces annonces arrivent deux mois après le tweet de Pamboridis, dans lequel il déclarait vouloir s'entretenir de manière franche et ouverte avec le public à propos des bienfaits potentiels de l'usage du cannabis médical.

Véritable révolution pour Chypre, la mise à disposition de cannabis médical pour des patients atteints d'un cancer est pourtant déjà bien établie dans d'autres pays.

Au Canada, le cannabis médical est prescrit pour traiter de nombreux symptômes du cancer, dont les nausées, les douleurs chroniques, et la perte d'appétit.

Cependant, à la différence du Canada, Chypre n'a pas fait part d'une loi autorisant la culture domestique du cannabis dans le cadre du programme médical établi. Les autorités doivent donc se tourner vers des pays d'outre-mer afin de trouver un fournisseur légal. D'après certaines informations, le gouvernement chypriote envisage d'acheter l'huile de cannabis à des entreprises canadiennes, croates et israéliennes.

La consommation, la vente et la culture du cannabis sont interdites depuis 1977 à Chypre, lorsque la loi sur les drogues narcotiques et les substances psychotropes a été présentée. Cette loi, qui juge le cannabis comme une drogue de catégorie B, punit sévèrement les infractions qui y sont liées.

D'après l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), la possession de moins de 30 grammes de cannabis peut exposer à une peine de prison allant jusqu'à huit ans. Posséder plus de 30 grammes est un délit d'approvisionnement de drogues présumé, et peut mener à une condamnation à perpétuité.

Chypre est le troisième pays de l'Union européenne ayant annoncé au cours des deux derniers mois une mise à disposition du cannabis à des fins médicales.

En décembre 2016, la Chambre basse du Parlement irlandais a adopté un projet de loi visant à légaliser et réglementer le cannabis à usage médical. Un mois plus tard, la Chambre basse du Parlement allemand a elle aussi adopté un projet de loi visant à légaliser le cannabis pour usage médical « pour des cas très exceptionnels ».

Les deux projets de loi devraient passer sans difficulté à l'Assemblée et au Sénat de leur parlement respectif.