Mes « dix commandements » pour un usage des drogues plus sûr

Dominic Milton Trott est l'auteur du livre The honest drug book, qui compile des conseils de sécurité pour 140 substances différentes et inclut des rapports détaillés de « trips » pour illustrer les expériences réelles et les risques potentiels. Il comprend des données chiffrées, des informations générales, des rapports juridiques, des tableaux de risques relatifs, des conseils en cas d'overdoses, des documents de référence et un dictionnaire des drogues.

Les gens meurent à cause de l'ignorance. Ils meurent parce qu'une propagande sans relâche leur nie des informations essentielles à leur sécurité. Ils meurent parce que les législateurs et les médias censurent la science et imposent impitoyablement un programme idéologique. Ils meurent parce que la première victime de la guerre est toujours la vérité et que cela s’applique aussi à la guerre contre la drogue.

Mon nouveau livre, The honest drug book (« Le livre honnête des drogues ») a été un projet poussé par la douleur. Je ne parle pas seulement de l’horreur de voir la détérioration d’un être cher, mais aussi du sentiment déchirant que j’ai ressenti chaque fois qu’un autre contributeur au forum sur la drogue a soudainement disparu, et qu'un message ultérieur en a révélé la raison.

Parfois, je pouvais lire entre les lignes et comprendre ce qui s’était passé. Je l'ai fait jusqu'à trouver des tendances : des erreurs communes et des erreurs de jugement. J'ai découvert que je pouvais même les catégoriser. Je me sentais impuissant face à cette horreur : que pouvais-je faire contre ça ? Pouvais-je même faire quoi que ce soit ?

Finalement, j'ai trouvé quelque chose : je pouvais écrire. Je pouvais documenter mon propre mode opératoire, mon propre parcours, et me concentrer sur ce qui importait au consommateur. Je pouvais présenter des idées, des procédures et des informations susceptibles de réduire et de minimiser les risques toujours présents d'overdose et de dépendance. Je pouvais l'écrire dans des termes que les consommateurs comprendraient, et sur un pied d'égalité.

Suite à la dernière tranche d'hystérie programmée par les habituels coupables des tabloïds, qui accusaient Facebook et Twitter de faciliter le commerce de drogues, mon livre a été catégorisé "accessoire" par Twitter et interdit de publicité. Au même moment, Facebook désactivait plusieurs groupes importants pour la réduction des risques, dont le Sesh Safety fort de 48 000 membres.

Il en résulte évidemment moins de connaissances, plus d’ignorance, plus d’erreurs de la part des consommateurs, plus de tragédie et plus de décès. La propagande a été aussi efficace que d'habitude. Cependant, il existe encore des alternatives à ce type d'hostilité mal placée. Il existe des forums hors du contrôle des grandes entreprises influencées par les médias, et les documents écrits peuvent être diffusés plus directement.

Il m’a semblé que certains points de la section introductive de mon livre étaient essentiels à la sécurité de ceux qui prennent des drogues, et qu’ils pourraient facilement être extraits et mis à disposition du public en tant que guides de sécurité : tout le monde en effet ne lit pas de livres et tout le monde n'a pas les moyens d'acheter des livres.

Alors le voici, mon b.a.-ba en matière de drogues : mes dix commandements pour un usage des drogues plus sûr. Si vous préférez le lire au format PDF, cliquez ici.

Rappelez-vous : la prohibition tue, l'éducation sauve des vies. Nous ne devons jamais cesser d'éduquer.

---

MES « DIX COMMANDEMENTS » POUR UN USAGE DES DROGUES PLUS SÛR

 

1. Recherchez, recherchez et recherchez. Utilisez internet, consultez des livres, demandez à ceux qui ont de l'expérience et prenez votre temps. Il n’est pas impératif de se précipiter, mais il est impératif de bien faire les choses. Sachez tout ce qui est raisonnablement possible sur le produit chimique ou botanique que vous avez l'intention d'utiliser, et ce bien avant de le faire.

 

2. Retracez soigneusement la source. Dans quelle mesure savez-vous que la substance est exactement comme vous l’attendiez ? Est-elle susceptible d'avoir été coupée avec quelque chose d'indésirable ? Pourrait-elle être quelque chose de similaire, mais pas exactement ce que vous avez commandé ? Quelque chose a-t-il pu mal tourner pendant la fabrication ou le transport ? Votre source a-t-elle une réputation quelconque ? Lorsque vous avez obtenu la substance elle-même, le processus de sécurité a à peine commencé. Ne succombez pas à la tentation de sauter l'une des étapes suivantes.

 

3. Testez-la*. Des tests réactifs peuvent être utilisés pour identifier de nombreux produits chimiques courants, et ce n’est vraiment pas compliqué à entreprendre. Des kits de test peuvent être facilement achetés en ligne et les guides basiques sont courants. Voir la section 1.1.2 (du livre) pour une démonstration d'utilisation.

Une alternative consiste à utiliser un service tiers tel que le projet WEDINOS, le « Welsh Emerging Drugs & Identification of Novel Substances ». Grâce à un formulaire en ligne, les substances peuvent être envoyées anonymement pour des tests en laboratoire gratuits, les résultats seront publiés pour consultation sur le site web de WEDINOS.

Des services similaires sont désormais fournis par des organisations dans un certain nombre de pays, avec plusieurs types de fonctionnements. Les exemples incluent ecstasydata.org et energycontrol-international.org. De nombreux festivals proposent également des services de test sur place.

Si vous n'êtes pas 100 % certains du contenu ou de la pureté de votre substance, la tester est absolument indispensable.

 

4. Achetez et utilisez des balances en milligrammes (0,001 g). Le dosage est bien évidemment d'importance capitale et de nombreux produits chimiques sont extrêmement sensibles à ce dosage, y compris à de faibles niveaux. Il ne faut sous-estimer cet aspect en aucune circonstance. 

N'oubliez pas que la plupart des balances ne sont pas assez précises pour peser avec exactitude au niveau du milligramme individuel, mais peuvent être utiles pour des unités de 10 mg. Si la dose prévue se compte en milligrammes, vous aurez besoin d'une balance de haute qualité ou d'une balance en microgrammes. Autrement, le dosage volumétrique (dissoudre une quantité connue dans un liquide) est couramment utilisé. (Plus d'informations sur le dosage et les balances se trouvent dans ce PDF)

La prudence et la concentration sont essentielles. Prenez toutes les mesures appropriées à la manipulation de produits chimiques, en utilisant de préférence des gants et des lunettes de protection.

 

5. Prenez la dose en considération rationnellement. Respectez votre situation et toutes les informations que vous avez recueillies sur la substance. Si vous êtes entourés, ne succombez pas à la pression sociale.

Gardez toujours à l'esprit que vous pouvez en prendre plus si vous en avez besoin, mais vous ne pourrez pas dé-prendre ce que vous avez déjà pris. Voilà quelque chose que je ne saurais trop souligner.

Si c'est la première fois que vous utilisez cette drogue, vous introduisez un nouveau produit chimique dans votre corps et vous ne savez pas comment il va réagir. Une faible dose réduit généralement les risques pour votre sécurité personnelle et votre bien-être psychologique, y compris la crainte d'une overdose ou d'une mauvaise expérience.

Prenez votre temps pour explorer, avancez prudemment et ne prenez pas de décisions hâtives.

 

6. Effectuez des tests d'allergie. Le risque peut sembler faible, mais dans certains cas les effets d'une allergie grave peuvent être fatals.

Mesurez la plus petite quantité possible de la substance. Ensuite, divisez-la en quantités plus petites encore. Placez-en une partie sous ou sur votre langue. Si vous ressentez une irritation, un gonflement ou une douleur, vous pourriez être allergique. En attendant des tests et des certitudes supplémentaires, ne consommez la substance en aucun cas.

Notez que les tests d'allergie peuvent également aider à certifier que vous n'avez pas acheté quelque chose de beaucoup plus puissant que prévu.

 

7. Demandez-vous si vous vous sentez bien. C'est une question très sérieuse. Si vous êtes fiévreux, malades ou en mauvaise santé, ces conditions peuvent être amplifiées au cours de l'expérience ou peuvent avoir de graves conséquences sur la charge corporelle. En cas de doute, vous ne devriez pas continuer.

Cela s'applique aussi bien à la santé mentale. Certains médicaments peuvent intensifier l'humeur, le sentiment ou l'espace psychologique dans lequel vous vous trouvez. Ils peuvent vous élever ou vous rabaisser, en fonction de votre état mental du moment, et vous y maintenir. Cela peut s'étendre pour des périodes inconfortables. Cette manifestation potentielle s’applique aussi bien aux drogues populaires qu’aux drogues rares.

Retardez ou abandonnez l'expérience si vous avez des doutes ou des préoccupations.

 

8. Planifiez l'expérience, et tout ce qui l'entoure, afin de ne pas prendre sous influence des décisions irréfléchies. Après avoir pris la dose de votre choix, soyez patients et ne sautez pas à la conclusion qu’elle n'a pas fonctionné si l'objectif ne se matérialise pas. Une erreur commune consiste à doubler la dose, ce qui peut avoir des conséquences désastreuses. De même, à moins que vous ayez eu dès le départ l’intention de reprendre une dose, il est suggéré de placer le reste du matériel hors de portée immédiate. Si vous avez prévu d'en reprendre, placez peut-être un plafond maximum en vous limitant à un montant total prédéterminé.

Considérez soigneusement l'environnement : l'endroit et les circonstances dans lesquelles vous allez entreprendre l'expérience. Pour les substances psychédéliques, cela détermine souvent la nature du trip et peut parfois provoquer une expérience désagréable ou néfaste. Essayez d'être accompagnés par une personne expérimentée si vous n'avez pas d'expérience avec cette catégorie particulière de drogue.

Ayez à portée de main de l'eau, de la nourriture ou tout autre équipement ou divertissement dont vous auriez besoin.

Pour toute substance psychoactive, gardez à l’esprit que votre jugement et votre fonctionnalité peuvent être gravement altérés, ce qui pourrait être un facteur important si vous vous retrouviez dans un lieu public ou dans tout autre lieu où vous pourriez être exposés à des risques ou à des dangers.

 

9. Gardez les coordonnées des services d’aide à portée de main en cas de besoin urgent. Notez ce que vous êtes en train de doser et placez la note dans un endroit bien visible sur votre personne. Si les choses tournent mal, cela pourra aider les services d'urgence.

Si vous faites l’expérience en groupe, cherchez à désigner une personne qui restera sobre, au cas où une aide et une rationalité objective seraient nécessaires.

 

10. Donnez à votre corps beaucoup de temps pour récupérer et à votre esprit le temps nécessaire pour assimiler l'expérience. En d'autres termes, si vous consommez régulièrement, prenez une pause entre les séances psychoactives et une longue pause entre les sessions de substances de la même catégorie.

 

---

*Pour des informations sur la façon de vérifier vos médicaments en utilisant un kit de test simple, cliquez ici.

The Honest Drug Book est disponible en anglais sur Amazon et est documenté sur son propre site web : www.HonestDrugBook.com.