Explication: qu'est-ce que le NBOMe?

Explication: qu'est-ce que le NBOMe?

NBOMe est une abréviation de N-méthoxybenzyle. Alors que le NBOMe est souvent désigné comme une drogue, ce n'est pas une drogue unique, mais une série de drogues qui contiennent un groupe N-méthoxybenzyle.

Les NBOMes les plus communs qui sont utilisés à des fins récréatives sont des extensions de la famille des psychédéliques phénéthylamine des 2C qui ont été découverts par le Dr Alexander Shulgin. Certains, comme le 2C- B, sont devenus populaire dans les années 1990 comme un substitut à la MDMA (communément appelé ecstasy). Le dérivé NBOMe du 2C-B est - 25B-NBOMe. D’autres NBOMes communs incluent le 25I-NBOMe et le 25C-NBOMe.

Stephen Bright et Monica Baratt, publié le 23/08/13 par theconversation.com

Nous ne savons pas combien de personnes consomment des drogues NBOMe en Australie. Bien qu'il n'existe pas de statistiques officielles connus sur la prévalence, Google Trends (qui mesure le volume du trafic de recherche) montre que l'intérêt pour la drogue NBOMe par les Australiens a commencé en Avril 2012 et continue d'augmenter en 2013.

Les drogues NBOMe peuvent être achetées via les sites Web qui vendent des « research chemicals » (RC ou produits chimiques de recherche), ainsi que sur des espaces de vente de drogues en ligne tels que Silk Road. Alors que les NBOMe ne sont actuellement pas explicitement interdites, elles peuvent être considérées comme illégales car ils sont structurellement similaires à la famille des 2C interdite.

Historique de l'utilisation

La première extension du NBOMe de la famille des 2C a été synthétisée au début du 21e siècle. Depuis, plusieurs séries de NBOMe ont été développées et étudiées par David Nichols et son équipe à l'Université de Purdue aux Etats-Unis. Leur recherche vise à accroître notre compréhension du système sérotoninergique du cerveau (associé à la  régulation de l'humeur), ce qui pourrait conduire à de nouveaux médicaments psychiatriques plus efficaces.

En 2010, les premières preuves notables de l'utilisation humaine des NBOMe ont commencées ont émerger sur les forums internet de discussion sur les drogues quand des gens ont commencés à poster leurs expériences de consommation de produit . Les effets ont été rapportés par les utilisateurs comme étant plus semblables à ceux du LSD et de la MDMA à très faible dose. Une dose de MDMA, par exemple, est de 125mg, alors que les gens ont rapporté que certains des NBOMes étaient actifs à 0,05 mg. Cette puissance élevée augmente la probabilité d'une surdose chez les usagers de NBOMe.

Surdoses

En 2012, il y avait un certain nombre de rapports aux Etats-Unis de personnes décédées d'une surdose de NBOMe. En Australie, un homme à Adélaïde a subi des blessures mortelles à la suite d’une consommation de NBOMe.

Récemment, l’émission 7:30 de la chaine ABC a rapporté la mort récente de trois adolescents australiens. Nick Mitchell, de Gosford, NSW, serait mort après avoir connu des problèmes respiratoires et cardiaques, alors que Preston Bridge et Henry Kwan sont morts après avoir sauté du balcon pendant des épisodes psychotiques. Il semble que les trois jeunes hommes avaient consommé une substance ressemblant à du LSD, soupçonné d'être du NBOMe, après qu’aucune trace de LSD n’ait été trouvé dans leur corps après examen toxicologique.

Les soi-disant « drogues de synthèse »

La mort de Henry Kwan a reçu une importante couverture médiatique quand il a été signalé qu'il avait consommé une «drogue de synthèse» qui était disponible en ligne.

Les rapports des médias et les déclarations émises par le gouvernement ont commencé à amalgamer les NBOMe avec des produits vendus comme euphorisants légaux à travers l'utilisation du terme "drogues de synthèse». Ce terme est une manière confuse pour décrire les NBOMe et d'autres drogues « research chemicals » sachant que le LSD, la méthamphétamine et de MDMA sont toutes aussi des drogues de synthèse (c’est à dire qu'elles ne sont pas extraites de plantes telles que le cannabis, la cocaïne et l’héroïne).

Peu de temps après la mort de Kwan, les gouvernements d’états et fédéral interdisent une liste des produits contenant des soi-disant "drogues de synthèse" à l'aide du droit des consommateurs, car contrairement au droit pénal, le droit des consommateurs permet aux produits d’être saisis sans nécessité d'une analyse médico-légale. Bien que ces interdictions aient été formulées en réponse à la mort de Kwan, aucun des produits visés étaient connus pour contenir des produits NBOMe.

Il est incertain que ces nouvelles lois aient un impact sur l'utilisation des NBOMe car ils ont déjà été vendus sur le marché illicite (non commercialisé comme euphorisants légaux ni vendus dans des devantures).

Conseils de réduction des risques

Nous craignons que certaines personnes achètent des NBOMe pour les vendre comme étant du LSD, en raison du faible coût d'achat de ces produits en ligne et des profits potentiels considérables.

Contrairement au LSD, qui présente un profil de toxicité relativement faible, les NBOMe présentent un certain nombre de risques supplémentaires pour la santé. Il est rapporté que les personnes se présentant aux services d'urgence avec une toxicité aiguë aux NBOMe ont expérimentés des complications cardio-vasculaires, de l’agitation, des convulsions, de l’hypothermie, de l'acidose métabolique (lorsque les reins ne peuvent pas éliminer suffisamment d'acide de l’organisme), des défaillances d'organes et même la mort.

Anex, une organisation de réduction des risques à but non-lucratif, a récemment développé une campagne à l'intention des utilisateurs de LSD qui vise à réduire les risques liés à l’ingestion involontaire de NBOMe. ANEX recommande que, bien que la meilleure façon d'éviter un préjudice est d'éviter une utilisation, mais que si vous allez utiliser le LSD, vous devez tester votre buvard en utilisant l'un des kits de test médicaments bon marché et disponibles légalement. Si le médicament ne réagit pas positif au LSD, vous devriez reconsidérer l'ingestion de la substance inconnue.

Si un kit de test n'est pas disponible, seulement prendre ¼ de dose et attendre une heure et demie avant d'envisager une nouvelle prise.

Vous devez également vous assurer qu'il ya toujours quelqu'un avec vous qui peut vous aider si vous avez des ennuis. Vos amis ne doivent pas être inquiets des ennuis avec la loi si elles sollicitent l’aide d’une ambulance. La police ne commence qu’à s’impliquer que dans les cas de violence grave ou de décès, de sorte que l'appel à l'aide devient immédiatement une étape importante qui peut sauver la vie de votre ami (NdT : ces conseils restent importants mais il faut rappeler que cet article est australien et donc que la législation française diffère).