Le rapport du Conseil consultatif sur l'abus de drogues et sur la disponibilité de la naloxone

Le Conseil consultatif sur l'abus des drogues (CCAD) a récemment soumis un nouveau rapport au gouvernement sur la disponibilité de la naloxone au Royaume-Uni. 

Le CCAD est un organisme indépendant, dont le rôle est de fournir au gouvernement des conseils sur des politiques plus efficaces. L'examen actuel entrepris par le CCAD se concentre sur le problème de santé publique qui concerne les décès causés par une surdose d'opium. Le Conseil souhaite montrer les avantages liés à une disposition plus large de la naloxone, un antagoniste des opioïdes.

Alors que le taux de mortalité annuel moyen chez les injecteurs réguliers d'héroïne est très élevé au Royaume-Uni et partout dans le monde, les décès par surdose peuvent pour autant être évités. 

La distribution de naloxone s’avèrerait être une mesure efficace pour réduire les taux de décès liés aux drogues. La naloxone est reconnue pour être un antagoniste aux médicaments opioïdes, capable de contrer des défaillances respiratoires causées par une surdose d'opiacés. 

Cet antagoniste des opiacés en voie injectable est déjà utilisé par le personnel médical d'urgence à travers le monde et au Royaume-Uni, afin de pouvoir, et ce dans les plus brefs délais et en toute sécurité,  sauver les personnes ayant pris une surdose d’opiacés. Le médicament est distribué dans plusieurs pays  sous formes différentes. 

Naloxone, sous forme de solution injectable, est le plus souvent disponible, mais dans certains pays comme les États-Unis, on peut le trouver en formulation intranasale. La naloxone intranasale s'avère efficace et sans danger aux États-Unis, mais elle n’est pas en vente au Royaume-Uni pour des raisons d’efficacité moindre que par voie intramusculaire.

Au Royaume-Uni, la naloxone est néanmoins disponible uniquement sur ordonnance pour les personnes à risques de surdoses d'opiacés, tels que les usagers d'héroïne et sous certaines conditions. C’est pourquoi, les services non médicaux tels que centres d'hébergement, les services de vulgarisation et d'autres non-lieux et les organismes du NHS ne sont pas en mesure de détenir des stocks à utiliser en cas de situations d'urgence. 

L’usage de la naloxone a entraîné une diminution du nombre de décès liés aux drogues.  Le rapport actuel du Conseil CAD met en évidence l'efficacité de la naloxone pour prévenir de futurs décès liés aux drogues.

Mais certains critiques émettent des réticences quant à la disponibilité de la naloxone. Ils estiment qu'une disposition plus large de naloxone pourrait inciter les utilisateurs de drogues à agir de façon plus irresponsable et utiliser des médicaments plus dangereux.

Le Conseil CAD suggère que le médicament naloxone soit disponible auprès des services d'aide aux personnes dépendantes des drogues.