Réaction d'un prisonnier fédéral sur la marijuana légale dans le Colorado.

Note de l'éditeur: En 2004, Eddy Lepp a cultivé 30 000 plantes le long d'une autoroute d'État de Californie. Le but de ce grand jardin était de fournir des médicaments organiques gratuitement ou à faible coût à des milliers de patients à travers l'État. Lepp prenait un risque considérable étant donné le climat politique de l'époque. Sous les ordres directs de l'administration de George W. Bush, les Jardins Médicinaux d’Eddy ont été perquisitionnés et Lepp arrêté. Lepp a contesté l'accusation devant le tribunal et a perdu. Il a purgé six ans de sa peine minimale obligatoire de 10 années. Eddy vit maintenant à FCI La Tuna, un centre de détention à Anthony, Texas.

Le jour du Nouvel An, je suis entré dans la salle de télévision pour trouver les détenus regardant les informations sur les premières ventes de cannabis récréatif dans le Colorado.

Publié par Eddy Lepp dans Cannabis Now le 14/01/2014

Mes amis ont tous ri de moi et voulaient savoir ce que je faisais toujours ici. Pendant un moment, j'avais envie de pleurer, mais ensuite j'ai réalisé que c'était vraiment une grande victoire pour nous tous et à quel point mon ancien partenaire Jack Herer, assis dans les nuages en profitant de la planète sacrée avec la Little Bitty Pretty One [ma défunte épouse Linda], serait très fier.
Le monde pourrait-il être en train de changer? Aurais-je eu raison tout du long? Il semble que j'étais dans le juste et que le monde change, et pour le mieux, je crois. Avec la couverture médiatique de ce qui se passe dans le Colorado, beaucoup doivent être en train de se gratter la tête en réfléchissant à cela sérieusement.

J'ai réfléchi à ce que ma vie serait maintenant si je n’avais pas été aussi en avance sur l'époque. Serions-nous, moi et tant d'autres âmes torturés, assis à la prison fédérale pour avoir essayé d'aider des malades et des mourants?

On m'a demandé récemment si j'étais optimiste. À propos de quoi, l'avenir? Bien sûr que je le suis, mais je l'ai toujours été. Malheureusement, c'est une grande partie de la raison pour laquelle je suis ici. Nous avons cru que le monde était prêt pour le changement, pour ce qui pourrait être le plus grand changement économique et social depuis la ruée vers l'or, le chemin de fer transcontinental, la Première et de la Seconde Guerre mondiale et les Beatles.

J'ai parlé depuis à de nombreuses personnes ici, les détenus et le personnel, et à part une ou deux exceptions près seulement, ils sont tous de tout coeur d'accord que nous avons maintenant franchi le point de non-retour, car le Colorado et Washington montrent que cela peut être possible et que les États peuvent en tirer profit. Le gouvernement fédéral va devoir changer sa politique, j'espère juste et je prie pour que lorsqu’ils le feront, ils libèrent les prisonniers de guerre du cannabis thérapeutique et nous renvoient là où nous devrions être, avec nos familles.